Dans cet article, j'avais envie de partager les petits trucs et astuces que j'utilise pour multiplier mes plantes d'intérieur ou quelques plantes faciles d'extérieur. Nul besoin d'avoir un grand espace pour avoir son petit coin de verdure, une petite table sur laquelle vous accumulez des plantes, une petite terrasse, un balcon ou même une simple jardinière peuvent suffire.  

 

🌱Le pilea

Dans un précédent article, je vous avais expliqué la technique que j'utilise pour multiplier le pilea, vous pouvez vous y référer ici.

 

image

🌱 pilea 🌱 - gris fluo & green 🌱🌺

Un post pour vous parler de cette plante que vous trouvez un peu partout sur les réseaux sociaux. Pourquoi un tel engouement ? Sans doute parcequ'elle est facile à vivre, elle pousse plutôt rapidement et elle est aussi un peu difficile à se procurer.

http://grisfluo.canalblog.com

 

🌿L'avocatier

J'ai expérimenté 2 méthodes pour faire germer un avocat. Je choisis toujours des avocats bio pour multiplier les chances de réussite et c'est mieux pour la planète !

Au préalable et quelque soit la méthode, on nettoie parfaitement le noyau à l'eau froide.

La plus simple consiste à planter le noyau, partie pointure vers l'extérieur, en l'enterrant en partie dans du terreau. On arrose régulièrement et on évite le plein soleil.

L'autre méthode consiste  à planter horizontalement 3 cure-dents autour du noyau enfoncés sur 5mm, à la moitié de la hauteur et toujours la pointe vers le haut. On place le noyau sur un verre rempli d'eau, la base du noyau devant être plongée dans l'eau. Et maintenant il va falloir vous armer de patience parce que le noyau d'avocat est parfois capricieux !

On n'oublie pas de changer l'eau régulièrement.

Le noyau va finir par se fendre,  une racine apparaît et puis une tige. Il est temps de mettre le noyau dans un pot rempli du terreau, comme pour la première méthode. Il faut juste prendre garde à ne pas casser la racine, n'attendez donc pas qu'elle soit trop longue.

 

image

 

Il vous reste à admirer votre bébé avocatier et le regarder grandir ! Quand la tige est longue est couverte de quelques feuilles, vous pouvez le pincer  ( coupe avec le pouce et l'index) et ainsi vous supprimerez ainsi les feuilles du haut. C'est un crève cœur et j'ai longtemps hésité mais ça permet à votre avocatier de se ramifier.

 

image

image

 Il se porte bien même si il supporte difficilement la chaleur de ces derniers jours. Il a déjà été pincé, et sa tige est plus solide depuis. J'attends qu'il fasse moins chaud pour ne pas le stresser et je renouvellerai l'operation juste en dessous des 2 feuilles les plus hautes.

image

 

Celui ci a été planté directement en pleine terre, il est en pleine santé. Il lui a fallu de longs mois pour germer...j'avoue que je n'y croyais plus beaucoup mais ma patience a été récompensée.

 

 

🌱 Le chlorophytum et le tradescantia

Ce sont des plantes très faciles à bouturer, le résultat est rapide et très vite gratifiant ! Elles sont idéales pour débuter le bouturage car le résultat est garanti.

Pour le tradescantia, il suffit de couper une branchè d'une dizaine de cetimètres. Je retire les feuilles qui sont à la base pour éviter qu'elles ne pourrissent. On plonge la tige dans un verre d'eau et il suffit d'attendre la venue des racines qui est très rapide. Ensuite on repique la tige dans un pot rempli de terreau. Les avantages de ces plantes sont la diversité des espèces et une croissance rapide.

 

 

image

 

Cette plante est partie de 3 petites boutures offertes en novembre dernier, elle est déjà bien touffue.

image

 

image

 

Les variétés sont nombreuses et les couleurs très diverses. 

 

le chhorophytum est tout aussi facile, il suffit de prélever une petite touffe sur un stolon et on procède comme pour le tradescantia.

On plonge la base du bébé chlorophytum dans l'eau et une fois les racines apparues, on peut le replanter en pleine terre. Vivant dans le sud, j'en ai planté en pleine terre pour éclairer un fond de jardin ombragé et j'en ai également en terrarium. Cette plante est également très facile à vivre et son feuillage panaché est très décoratif.

image

Les stolons sont ces grandes tiges claires au bout desquels vous avez les futurs chlorophytum. Si on les laisse ils vont se marcoter naturellement.

 

Lorsque les boutures sont dans l'eau, je les entrepose à la lumière en évitant le soleil direct.

image

 

Ce type de bouturage est également valable et très efficace pour le lierre.

Et le chlorophytum pousse rapidement .....à peine deux mois après le rempotage, les racines sortent déjà du pot.

 

image 

 

 

🌵le figuier de barbarie, succulentes et autres plantes grasses.

Lors d'une escapade en Espagne le week end dernier, j'ai prélevé des feuilles de figuier de barbarie. C'est une plante extrêmement résistante à la sécheresse, idéale dans les régions du sud. 

image

 

L'avantage indéniable de la bouture de figuier de barbarie c'est qu'elle peut attendre de longs mois avant d'être mise en terre. Et pour cette mise en terre, vous faites au plus simple, vous mettez la feuille en pleine terre ( à laquelle j'ajoute un peu de sable) et vous arrosez....ou pas ! Elle va se débrouiller toute seule.

 

image

 

 

 

La seule précaution, et non des moindres, est la manipulation de feuilles de figuier qui sont couvertes d'épines très fines. Oubliez les gants de jardinage classiques en tissu, les épines passent à travers. ( Et oui ça sent le vécu ! ) J'utilise une pince à barbecue ou à spaghetti, c'est plus sûr.

 

Photo du toit du château de Collioure pour vous montrer que le figuier de Barbarie se contente de peu...

image

 

 

 

Je fais exactement la même chose avec toutes mes succulentes. Auparavant je les laissais cicatriser quelques jours et pour avoir essayé sans cicatrisation, la reprise est identique. Donc on procède de la manière la plus simple !

Dans un mélange composé à parts égales de sable( pas du sable récupéré sur la plage, il est salé !), de terre du jardin et de terreau, je pose des feuilles à plat à la surface du pot et je ne recouvre pas de terre. On peut également couper des tiges que je repique immédiatement en terre. Je n'arrose pas pendant quelque temps, ainsi la cicatrisation de fait en pleine terre.

Ces plantes sont vraiment faciles et elles d'adaptent très bien. 

image

Feuille posée à plat, tout simplement, elle va se débrouiller toute seule.

 

image

Cette bassine  et cette jardinière sont entièrement composées de boutures récupérées ici et là,  et tout ce petit monde se porte comme un charme. Au fur et à mesure de la croissance des plantes, je vais éclaircir en réalisant de nouvelles boutures ou peut être isoler certains plants un peu envahissants.

image

 

Pour l'anecdote, j'ai coupé les inflorescences d'une succulente avant l'été. Le bouquet ainsi formé est resté en plein soleil pendant 2 mois sans une goutte d'eau et de nouvelles succulentes pointent leur nez... On ne peut pas faire plus simple !

 

image

 

 

J'espère que ce article vous aura donné envie de prélever des boutures chez vos amis ou lors d'une ballade. C'est toujours très gratifiant de réaliser ses propres plants et c'est l'occasion de faire des échanges et d'enrichir ainsi votre green corner, votre balcon ou votre terrasse. Multipliez les essais et les techniques, disposez les dans des endroits différents afin d'optimiser les chances de reprises.

Et n'oubliez pas, on apprend en expérimentant 🌱🌱🌱